Astuces pour une newsletter réussie - Com'Mag
1119
post-template-default,single,single-post,postid-1119,single-format-standard,qode-listing-1.0,qode-social-login-1.0,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode_grid_1300,side_area_uncovered_from_content,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive

Astuces pour une newsletter réussie

Astuces pour une newsletter réussie

La newsletter est une des façons les plus efficace pour garder un contact régulier avec les visiteurs de votre site ou de votre blog. Elle vous permet de transformer des prospects en clients, seulement si vous vous en servez à bon escient. C’est un bon moyen pour communiquer sur de nouveaux produits, un réassort, une opération commerciale… . Il existe de nombreuses plateformes pour vous aider dans cette tache et qui permettent d’établir des listes de contacts. Or, une newsletter bien construite vous permettra d’augmenter votre taux de clics, donc votre trafic et bien entendu vos ventes.

 

1- Avoir une bonne accroche

 

L’accroche c’est ce qui va définir que votre mail sera ouvert ou non. Il faut éviter l’effet spam car il faut le dire, nos boites mails en sont inondés. Il faut donc se démarquer et ne pas donner l’impression que votre mail n’est qu’une simple publicité.

 

2- Utiliser un logiciel dédié et une liste d’envoi ciblée

 

Un point à ne pas négliger, c’est tout simplement d’envoyer votre newsletter à ceux qui le veulent.

Utilisez une plateforme tel que Mailchimp, Mailjet ou Sendinblue. En plus de vous simplifier la vie en vous permettant d’envoyer de nombreux emailings sans blocage, cet outil vous permettra d’ajouter un lien de désinscription automatique (obligation légale). Votre destinataire sait ainsi qu’il n’est pas pris en otage.

 

3- Bannir certains termes 

 

Il faut le savoir mais certains termes sont à bannir de vos newsletters. Quelques exemples de termes qui risquent de vous faire passer pour directement dans la case spam :

newsletter

Ces listes ont été établies pour lutter contre la phishing et autres arnaques

 

4- L’appel à l’action 

 

L’action principale doit être rapidement identifiable et compréhensible. Ainsi le bouton cliquable doit expliciter l’action qui va avoir lieu :  “M’inscrire à” ou “Commander” ou “Découvrir” mais surtout pas “Cliquez-ici”. Émettre une notion de rapidité, comme par exemple : “Stock limités” ou “Valable jusqu’au”. Cette astuce incite le destinataire à être actif et à ne pas passer à l’email suivant, avec le risque de zapper le votre ou d’avoir la sensation de louper quelque chose.

 

Vous avez maintenant les clés en main pour réussir votre newsletter et ainsi optimiser davantage votre communication. N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de conseils ou tout simplement pour réaliser votre newsletter ! 🙂

 

 

 

 

 

No Comments

Post A Comment